s
Chargement...
Menu

Quel est ton point de vue sur le monde, sur notre manière de vivre?

Il n’est pas nouveau de dire que l’être humain évolue au rythme d’une course infernale où il se dépossède de l’essentiel dans une sorte d’illusion de vie qui, en fait, est un processus de survie. De belles initiatives fleurissent aujourd’hui autour du respect de l’environnement, de l’alimentation… Cependant,  nous pouvons nous engouffrer dans les bonnes causes sans avoir pris soin de balayer à notre porte. C’est-à-dire, nous accueillir tel que nous sommes avec nos forces et nos vulnérabilités, nous libérer des croyances limitantes et faire confiance à notre nature originelle et Divine. Lorsque nous osons la lumière, nous participons naturellement à l’évolution du monde. Nous avons le choix, soit nous appesantir sur la nature de l’ombre ou bien offrir le meilleur de soi.

Qu’est-ce que le monde subtil ?

Le monde subtil est une qualité d’être totale, présent(e) à l’instant. C’est un moment que nous pouvons sentir lorsque nous portons une attention détendue à nos sens, lorsque nous écoutons notre corps, la nature. C’est un état de grâce. l’expérience du monde subtil va se révéler en chacun de nous de façon différente (via l’expression artistique, un choc émotionnel, ou tout simplement en faisant la vaisselle!!).

Il n’y a rien d’extraordinaire à sentir cette densité de PRESENCE et cet accord “corps et âme, esprit”. Quand c’est là, nous sommes en paix simplement.

Comment accéder à l’auto- guérison?

L’auto- guérison est en chacun de nous! Nous avons à reconnaître qui nous sommes. On revient toujours à cette qualité d’être pleinement dans l’expérience de la vie, détendus et pleinement conscients. Notre corps sait alors et nous pouvons sentir la présence de notre âme et ses besoins. L’intention, la puissance du verbe sont des facteurs essentiels qui favorisent ces processus d’auto-guérison. Notons là que pour une personne guérir sera de quitter le monde terrestre et pour l’autre, entamer un dialogue profond avec soi. La guérison suit un axe qui est “présence”, “conscience”, “nouvelle vision”. PRESENCE, c’est une qualité d’écoute à l’instant même, CONSCIENCE est une ouverture d’identification émotionnelle à ce qui se passe en nous et NOUVELLE VISION définit la décision que nous allons prendre au niveau de notre âme en union avec le tout.

Ton travail laisse entrevoir l’importance de l’aspect intuitif, limite sauvage, et un lien très fort avec les énergies des peuples premiers. Comment expliques-tu cela?

C’est en marchant dans le désert, accompagnée par la grâce des Berbères que j’ai le plus pris conscience mon appartenance à la terre-mère. J’ai  senti mon corps se fondre dans la terre et lentement une écriture se dessiner dans l’espace. J’ai alors tracé sur mon carnet de voyage des signes inconnus comme des clés secrètes sans signification mentale mais accessibles au coeur.

En partageant ces signes, j’ai pu observé qu’ils provoquaient des émotions libératrices.

Ces clés secrètes sont présentes dans mes peintures. non visibles à l’oeil nu, elles diffusent leur vibrations et leur langage unifiant et équilibrant.

 

Dans le Périgord noir, il y a toujours quelqu’un de bienveillant qui vous conduira dans les grottes ,vierges de tout tourisme. C’est là que lovée dans le creux de la roche, j’ai entendu le murmure de la pierre si vivante. C’est un sentiment étrange que de sentir les traces vivantes de ceux qui y ont vécus . C’est doux et puissant. J’y perçois un appel à nous souvenir de notre nature originelle. C’est une sensation nourrissante. Un berceau d’amour.

 

Mon expérience de l’intra-terre…? expérience de la peinture,  expérience dans la nature, expérience par le son…

C’est au cours d’un stage sur la voix alors que mon corps replié dans une position foetale  laissait venir un son archaïque que mon corps est entré en résonnance avec la terre. Plus de corps, plus de terre, mais une descente douce dans un univers feutré et silencieux. La lumière présente, une lumière bienveillante… J’entendais autour de moi, les paroles du groupe sans envie de revenir de ce voyage. Aujourd’hui, c’est une empreinte vivante d’éternité en moi , à  travers moi et autour de moi.

C’est un état de  transparence.

Un espace sans lutte, sans vouloir, juste être…

Est-ce difficile d’ouvrir son champ de conscience? Peux-tu expliquer “tout passe par le corps et les émotions”?

Ne pas chercher à l’ouvrir.. Il est déjà ouvert! Je ne cherche rien, je trouve!

Peux-tu nous partager un moment intense que tu as vécu lors d’un accompagnement?

Jennifer est venue consulter sans goût de vivre, fatiguée des épreuves de sa vie. Son corps douloureux réclamait réparation. J’ai laissé mes mains me guider, les mots vibrer entre nous. J’ai senti des noeuds, des noirceurs dans sa moelle épinière là où la sève de vie circule.

Pas à pas son corps s’est confié, sa respiration est devenue souffle, nous coopérions à quelque chose de plus grand que nous.

Jennifer quelques jours après a témoigné sur l’état d’avancée de la santé de sa soeur immobilisée avec la moelle épinière sectionnée. Celle- ci bougeait un pied pour la première fois.

C’est ce qu’on appelle en mécanique quantique, l’intrication. C’est un phénomène dans lequel deux particules forment un système lié dépendant l’un de l’autre quelque soit le distance qui les sépare. Dans le subtil, Jennifer avait absorbé une parcelle de la souffrance de sa soeur. Ainsi soigné, il y a eu un impact guérisseur des deux côtés.

Cette consultation vient confirmer l’impact de la mémoire cellulaire et notre dimension vibratoire. Elle donne espoir en de nouvelles médecines qui prennent en compte l’humain dans sa globalité.

Ton rêve ?

A Périgueux, il existe un fond de dotation Patrick Brou Laurière. C’est une initiative que réunit les médecins, les chirurgiens, les professeurs et l’art thérapie. Elle est un pont entre les scientifiques et les artistes et permet des avancées dans le domaine d’une santé globale.

Au skite Sainte Foy dans les Cévennes vivent deux moines Orthodoxes. L’un est photographe et honore le vivant dans sa cuisine, l’autre offre la beauté de sa voix.

C’est un lieu de prière ouvert sur le monde où j’ai la joie d’aller me recueillir car je suis accueillie et respectée avec ma différence sans obligation d’être Orthodoxe  . C’est cet amour là et cette union de tous les savoirs, de toutes les différences qui habite mes rêves.

De telles initiatives me touchent et s’il est un rêve que je caresse et bien il est au coeur de cette alliance humaine où quelque soit nos choix de vie , nous sommes unis et au service de l’humanité.