s
Chargement...
Menu
Nul besoin de savoir peindre! Il s’agit ici, d’oser peindre sa peinture, en famille, entre amis… en s’aventurant sur une grande feuille de papier! Vous découvrirez les couleurs, les formes, les matières qui, spontanément, vont venir enrichir votre création et résonner avec votre âme.

La "Création collective", c’est :

  • Un art collectif qui rassemble, unit et affirme l’empreinte singulière de nos amitiés, de nos lignées et de nos âmes.
  • Un art qui fait la part belle à notre coeur d’enfant
  • Une expérience à vivre, à sentir qui met en valeur les forces intuitives et créatrices de chacun(e).

La création est une trace éphémère de notre joie sans rien d’autre que de se sentir vivant!

Pas de challenge, rien à réussir ni rien à rater ! Juste le plaisir du mouvement, de la matière, des formes et des couleurs et… de l’instant.

Ces ateliers sont particulièrement bien adaptés aux :

  • Entreprises : apporter dans vos équipes un mouvement heureux et libérateur afin de créer un élan de joie impactant la cohésion et la détente dans le travail. 
  • Organisateurs d’événements : ouvrir dans un lieu public (château, place d’un village, festival, hôpital…) un espace ludique et coloré. 
  • Familles et groupes d’amis : rassembler la famille, les amis autour d’un moment festif (anniversaire…) 

“Laissons-nous surprendre par ce que nous avons d’unique en nous!”

Modalités d’inscription

Durée de l’atelier : 3h

Cet atelier est proposé  en groupe

Sur devis

‘Alors, nous avons déroulé notre rouleau à tapisserie, vierge de toute proposition. Après le son du tambour, un silence vivant s’est imposé. Accroupis, debout, en bougeant…le pinceau, nos mains, nos pieds à l’œuvre sur cette toile géante. Expression unique, sensation de détente où chacun(e) s’est révélé, ignorant même que se dessinait là une œuvre collective.”

“De nos yeux ébahis, nous avons découvert qu’initialement nous glissions dans un inconscient collectif riche de nos émotions, de nos sensations, de notre histoire”

Une beauté sacrée, une joie ineffable”